Actus
Marché de l'art

La Biennale Paris chez Christie's fait un flop

La Biennale Paris a annoncé les résultats de sa vente aux enchères en ligne organisée chez Christie’s. Bilan : 1,5 million d’euros avec les frais ont été récoltés, au lieu des 7 à 10 millions d’euros attendus.

Il est des déconvenues qui mériteraient plus de discrétion. La Biennale Paris a annoncé, vendredi, les résultats de sa vente aux enchères en ligne organisée chez Christie’s. Bilan : 1,5 million d’euros avec les frais ont été récoltés, au lieu des 7 à 10 millions d’euros attendus… Les trois quart des quelque 90 lots proposés n’ont pas trouvé preneur. Le plus gros prix concerne un tableau de Brueghel le Jeune mis en vente par la galerie Florence de Voldère parti à 250 000 euros. Un candélabre de Claude Lalanne vendu par la galerie Mitterrand a obtenu 137 500 euros. Le musée Granet d’Aix-en-Provence a acquis pour 150 000 euros une Vierge à l’Enfant du XVIe siècle, présentée par la galerie De Jonckheere – Georges De Jonckheere étant le président de la Biennale Paris. « Cette vente était une fausse bonne idée, glisse un observateur. L’ADN de la Biennale, ce sont les décorateurs qui s’impliquent dans le salon. Pour que cela marche, il aurait fallu que la vente offre des pièces exceptionnelles, des découvertes, un peu dans l’esprit de l’“Exceptional Sale” organisée par Christie’s pendant la Biennale Paris justement. Quel intérêt cette vente présentait-elle pour les collectionneurs, avec des pièces souvent déjà vues? »

Le Maître au perroquet, Vierge à l’Enfant dans un paysage panoramique, XVIe siècle, 62×40 cm. Courtesy galerie De Jonckheere