Actus
Politique Culturelle

L'ADAGP propose six pistes pour soutenir les artistes

Face à la fragilité de la situation des artistes, l'Adagp a fixé six enjeux qu’elle juge prioritaires pour la relance du secteur des arts visuels.

Le ministère de la Culture, sollicité par l’Adagp. © Wikipédia

Face à la fragilité de la situation des artistes, la Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques (Adagp) a fixé six enjeux qu’elle juge prioritaires pour la relance du secteur des arts visuels. Elle préconise : l’application sans exception de la législation sur les droits d’auteur, dont le droit d’exposition ; la transposition de la directive européenne donnant aux créateurs et à leurs sociétés d’auteurs les moyens juridiques de négocier avec les plateformes Internet ; l’engagement de tous les lieux de diffusion à présenter majoritairement des artistes de la scène française, notamment ceux en milieu de carrière ; l’élargissement aux arts visuels actuels des obligations de production et la diffusion de programmes axés sur la création à la télévision ; la mise en place d’un dispositif plafonné de défiscalisation afin de favoriser les achats par les particuliers d’œuvres d’artistes vivants de la scène française ; la création d’un système de soutien aux arts visuels, sur le modèle du CNC, permettant de contribuer au financement de la création et de la production de la scène artistique française. « La culture est un secteur économique clé en France. En 2018, le secteur pesait 91,4 milliards d’euros de revenus totaux et sa valeur ajoutée représentait 2,3% du PIB, soit un poids comparable à celui de l’industrie agro-alimentaire, souligne l’Adagp dans un communiqué. Les arts visuels, en tête de ce classement, constituaient le premier secteur des industries culturelles et créatives en chiffre d’affaires et en effectifs, avec respectivement 23,4 milliards d’euros et 333 100 personnes ayant perçu un revenu de leur activité dans ce secteur. »