Actus
Censure

L’Académie des Beaux-arts monte au créneau face à la censure des nus artistiques sur les réseaux sociaux

L’Académie des beaux-arts, à Paris, appelle à la vigilance quant à la censure d’œuvres d’art sur les réseaux sociaux pour cause de nudité.

Institut de France, Paris. Photo: D.R.

L’Académie des beaux-arts, à Paris, appelle à la vigilance quant à la censure d’œuvres d’art sur les réseaux sociaux pour cause de nudité. En effet, les principales plateformes appliquent une politique d’utilisation stricte à l’encontre de la diffusion de nudité ou nudité légère. Les algorithmes de modération qui se basent sur la quantité de peau visible sur une image, ne sont pas en mesure de différencier les clichés personnels de nus des œuvres d’art. Ainsi, L’Origine du monde de Gustave Courbet, La Liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix, la Descente de croix de Pierre-Paul Rubens, les photographies de Lucien Clergue ou encore, datant de 4 000 ans plus tôt, la Vénus de Willendorf, subissent les foudres de la censure. Pour l’Académie, ce règlement entrave considérablement la diffusion et la promotion de l’art sur ces plateformes. L’Académie des beaux-arts appelle ainsi à se questionner sur la liberté de la diffusion de l’information et de sa protection.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 871