Actus
Expositions

Karsten Greve propose des constellations acidulées de Ding Yi

Lumières artificielles des métropoles asiatiques, ciels étoilés ou simple obsession pour le motif de la croix : les peintures de l'artiste chinois Ding Yi évoquent tout à la fois.

Ding Yi, Appearance of Crosses 2019 – B 39, 2019, acrylique et crayon sur papier artisanal. © Ding Yi. Courtesy galerie Karsten Greve Paris/Cologne/St. Moritz

Lumières artificielles des métropoles asiatiques, ciels étoilés ou simple obsession pour le motif de la croix : les peintures de Ding Yi, né en 1962 à Shanghai, où il vit et travaille, sont sujettes à interprétation. Et pour cause, l’artiste a choisi de s’exprimer par le biais de l’abstraction : « Grandir dans un environnement si marqué sur le plan politique, c’est fatigant, et cela conduit à refuser de représenter cet environnement. Au contraire, on désire s’en éloigner le plus possible. Je pense que c’est la raison pour laquelle je veux que mon art soit dépourvu de contenu. » À sa série Appearances of Crosses, commencée en 1988, Ding Yi ajoute une œuvre créée pendant la pandémie, aux tons fluorescents et aux pigments pailletés.

––

« Ding Yi. Highlight », 21 janvier – 20 mars 2021, galerie Karsten Greve, 5 rue Debelleyme, 75003 Paris