Actus
FIAC

Jugée trop obscène, la sculpture Domestikator n'est pas exposée aux Tuileries

L'œuvre en question, intitulée Domestikator, devait être exposée dans le jardin des Tuileries dans le cadre du programme « Hors les murs » de la Fiac (Foire internationale d'art contemporain).

par

A Paris, des officiels du Louvre ont été accusés de censure après avoir retiré une œuvre jugée obscène, qui devait être exposée près des jardins des Tuileries. L'œuvre en question, intitulée Domestikator, a été conçue par le collectif d'art et de design néerlandais Atelier Van Lieshout. Elle devait être montrée ce mois-ci, dans le cadre du programme « Hors les murs » de la foire, qui est consacré à l'art dans l'espace public.

Mais la nature érotique de cette sculpture grand format, dont le contour dépeint un couple en train d'avoir des rapports sexuels, a mené le Louvre à retirer l’œuvre, que l'on apercevait depuis le musée, des jardins. Selon Le Monde, ce serait Jean-Luc Martinez, directeur du musée du Louvre, qui aurait envoyé une lettre aux organisateurs de la Fiac en leur signalant ces problèmes. « Les commentaires sur le Net indiquent que l’œuvre risque de choquer et d'être mal interprétée par les passants », écrit Jean-Luc Martinez. Le musée craignait aussi que la sculpture soit près d'un terrain de jeux pour enfants. Les représentants du musée n'ont pas été immédiatement disponibles à fin de commentaires.

Cette réaction du musée du Louvre a suscité la colère de la galerie londonienne Carpenters Workshop, qui représente Atelier Van Lieshout. « Cette œuvre censurée est une sculpture architecturale habitable de 12 mètres de haut, une représentation humoristique et provocante de la domestication des êtres humains dans le monde », a déclaré la galerie dans un communiqué. « Ironiquement, l'acte de domestication implique souvent la transgression de limites. C'est ce compromis difficile que tente de dépeindre Atelier Van Lieshout. »

La galerie explique que la Ville de Paris et la Fiac ont proposé de chercher un autre emplacement pour la sculpture, mais qu'elles étaient n'ont pas trouvé de site à temps pour la foire. Un porte-parole de la Fiac confirme qu'ils ont effectivement essayé de placer la sculpture dans un lieu différent.

Joep Van Lieshout, fondateur du collectif artistique homonyme, devait emménager dans le Domestikator à Paris pendant un mois et produire une série d'objets en collaboration avec des artistes invités. L'oeuvre controversée est toutefois déjà exposée à Bochum, en Allemagne, et fait partie de la Ruhrtriennale.

Appeared in The Art Newspaper Digital, 2017