Actus
Elles font l'abstraction

Harmony Hammond

Activiste féministe, cofondatrice de la galerie A.I.R à New York en 1972 et auteure d’importantes expositions et ouvrages sur l’art lesbien, Harmony Hammond (née en 1944) est à l’origine d’une œuvre abstraite et politiquement engagée.

Harmony Hammond, Floorpiece VI, 1973. Photo : Jeffrey Sturges. © Adagp, Paris, 2021

Activiste féministe, cofondatrice de la galerie A.I.R à New York en 1972 et auteure d’importantes expositions et ouvrages sur l’art lesbien, Harmony Hammond (née en 1944) est à l’origine d’une œuvre abstraite et politiquement engagée. Flottant entre sculpture et peinture, entre art « noble » et « populaire », le statut des Floorpieces demeure indéterminé. En les présentant volontairement entourés de murs vides, l’artiste leur confère une dignité certaine. Ces œuvres constituées de bandes de tissu recouvertes de peinture prenant la forme de tapis, renvoient à la sphère domestique. Pour les réaliser, Hammond s’est assise au centre de son œuvre et a tressé les bandes de tissus autour d’elle, métaphore des femmes liées les unes aux autres comme dans les groupes de parole qu’elle fréquente dès le début des luttes féministes. Elle utilise une méthode de tressage traditionnel, démontrant son intérêt pour l’art et l’artisanat de cultures exclues du discours prévalant en histoire de l’art.

« Elles font l’abstraction », du 19 mai au 23 août 2021, Galerie 1 - Centre Pompidou, 75004 Paris.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 718