Actus
Perspectives

Exclusif : Création d'un prix d’excellence de thèse en arts plastiques

La Chancellerie des universités de Paris va créer un prix d’excellence en arts plastiques, qui sera décerné pour la première fois en 2020.

La Chancellerie des universités de Paris va créer un prix d’excellence en arts plastiques, qui sera décerné pour la première fois en 2020. Elle décerne chaque année plus de 50 prix solennels récompensant des étudiants franciliens pour l’excellence de la valeur universitaire et scientifique d’une thèse de doctorat soutenue au cours de l’année précédente, avec des dotations allant de 1 000 à 10 000 euros. Toutes les disciplines (sciences humaines, médecine, lettres, économie, droit…) étaient récompensées, sauf les arts plastiques jusqu’ici. La Chancellerie va donc créer une bourse pour la recherche en arts plastiques. Elle sera financée par la vente d’une suspension du décorateur français Jean Royère (1902-1981), organisée le 19 novembre à Paris par la maison Artcurial. Ce luminaire avait été réalisé en 1969 pour l’appartement du directeur de la Maison de l’Iran à la Cité internationale universitaire de Paris. Le bâtiment, devenu foyer d’opposition au régime du Shah, a été abandonné en 1972 par l’Iran au profit de la Cité universitaire qui y a installé la Fondation Avicenne. Il fait aujourd’hui l’objet d’une lourde rénovation. Ce prix annuel dédié aux thèses en arts plastiques, doté de 10 000 euros, portera le nom de Jean Royère et sera décerné dès décembre 2020.

Jean Royère, Unique suspension dite « Maison de l’Iran », 1958, structure en fer forgé laqué noir et abat-jour en parchemin. Estimation : 120 000 - 180 000 euros. Vente du 19 novembre 2019 chez Artcurial. D.R. Courtesy Artcurial