Actus
Elles font l'abstraction

Eva Hesse

Eva Hesse (1936-1970), formée à la peinture auprès de Josef Albers à Yale, explore d’abord l’abstraction géométrique dans les années 1950.

Eva Hesse, Sans titre, 1970, résine et fibre de verre, polyéthylène, fils d’aluminium. Collection Centre Pompidou, Paris, Musée national d’art moderne - Centre de création industrielle. © The Estate of Eva Hesse, courtesy Hauser & Wirth

Eva Hesse (1936-1970), formée à la peinture auprès de Josef Albers à Yale, explore d’abord l’abstraction géométrique dans les années 1950. Après des dessins mécanomorphes et une série de reliefs muraux réalisés en Allemagne, elle crée à son retour à New York des œuvres en trois dimensions à l’aspect organique. Sans titre est l’une de ses dernières œuvres, terminée par ses assistants alors qu’elle est hospitalisée. Une maquette originale montre que les sept poteaux faits d’une structure en fil de fer recouverts de latex translucide devaient à l’origine être réunis par des liens. Cette sculpture, aujourd’hui rigidifiée par la résine, est typique d’un art postminimal répondant à la précision géométrique minimaliste par une finition imparfaite, un équilibre instable et un aspect corporel et viscéral.

-

« Elles font l’abstraction », du 19 mai au 23 août 2021, Galerie 1 - Centre Pompidou, 75004 Paris.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, #739