Actus
Perspectives

Des chefs-d’œuvre de Fabergé retenus au Royaume-Uni

Plusieurs trésors russes réalisés par Fabergé, qui faisaient partie de l’exposition « Fabergé in London » au Victoria & Albert Museum, sont actuellement retenus au Royaume-Uni.

Plusieurs trésors russes réalisés par Fabergé, qui faisaient partie de l’exposition « Fabergé in London » au Victoria & Albert Museum, sont actuellement retenus au Royaume-Uni. La décision fait suite aux mesures prises par le gouvernement britannique à l’encontre de la Russie en raison de la guerre qu’elle mène en Ukraine. Parmi ces pièces figurent le premier Œuf de Fabergé ainsi qu’une boîte à cigarettes en or créée pour la famille Rothschild et acquises plus tard par l’oligarque Viktor Vekselberg, frappé par les sanctions prises le 15 mars par le Royaume-Uni. Comme l’avait révélé le 12 mai The Art Newspaper, les pièces de Fabergé appartenant à Viktor Vekselberg sont détenues par la société Lamesa Arts Inc., domicilié au Panama. Depuis la publication de notre article, le V & A a substitué dans ses registres l’adresse de Lamesa pour une autre à Moscou. La question sensible du retour des œuvres de Fabergé appartenant à des Russes est aujourd’hui du ressort du ministère du Numérique, de la Culture, des Médias et du Sport britannique.

Le premier Œuf de Fabergé, commandé par le tsar Alexandre III en 1885. Photo : Andrey Terebenin/ SHM ; Fabergé Museum