Actus
Marché de l'art

De Caillebotte à Calder, la collection parisienne d'un passionné chez Christie's.

Christie’s va disperser le 30 mars une importante collection parisienne embrassant d’un même regard la modernité, de la fin du XIXe siècle aux années 1950, de Caillebotte à Calder en passant par Dufy ou Poliakoff.

Karel Appel, Child with green ball, 1951, est. 300 000-500 000 euros. Courtesy Christie’s.

Christie’s va disperser le 30 mars une importante collection parisienne embrassant d’un même regard la modernité, de la fin du XIXe siècle aux années 1950, de Caillebotte à Calder en passant par Dufy ou Poliakoff. Derrière cet ensemble se cache un « self-made-man ultrasensible, qui a fait fortune dans la promotion immobilière. Il vend quarante ans de passion, n’ayant jamais acheté aux enchères. Il a veillé avec soin à l’état des tableaux, qui forment un hommage à Paris et à ses différentes écoles », nous confie en avant-première Cécile Verdier, présidente de Christie’s France. Quelque 70 œuvres estimées en tout de 6 à 9 millions d’euros seront proposés fin mars, et une autre partie en juin. Outre de nombreuses œuvres de Raoul Dufy, notamment sur le thème de la musique, Serge Poliakoff est très présent dans la collection, dont Rouge bleu blanc (1951), estimé 150 000 - 200 000 euros et acquis en 1989 auprès de la galerie Malingue. Le mouvement CoBRa est également à l’honneur, avec des toiles de Corneille, Jean-Michel Atlan ou encore Karel Appel – son tableau Child with green ball, daté de 1951, dernière année historique avant la dissolution du groupe, est évalué de 300 000 à 500 000 euros.