Actus
Marché de l'art

Confinement : le Comité des galeries d’art saisit le Conseil d’État en référé-liberté

Le Comité professionnel des galeries d’art (CPGA) a déposé, jeudi 25 mars, un recours en référé-liberté auprès du Conseil d’État. Son objectif : obtenir que " les galeries d’art figurent parmi les établissements autorisés à accueillir du public... "

Le Conseil d’État. Courtesy Wikipedia

Le Comité professionnel des galeries d’art (CPGA) a déposé, jeudi 25 mars, un recours en référé-liberté auprès du Conseil d’État. Son objectif : obtenir que « les galeries d’art figurent parmi les établissements autorisés à accueillir du public – au même titre que les sociétés de ventes volontaires – et d’autres part, que leur activité relève de celles permettant l’accueil du public au même titre que les libraires et les disquaires ». Le CPGA conteste ainsi que les galeristes soient visés par le décret du 19 mars 2021 les obligeant à fermer leurs portes au titre de commerces « non essentiels » dans le cadre du troisième confinement. Et ce, alors même que les maisons de vente aux enchères ont été autorisées par le ministère de la Justice dont elles dépendent, à rester ouvertes, créant de facto une distorsion de concurrence et une injustice flagrante. De son côté, le Syndicat national des antiquaires a adressé un courrier à plusieurs membres du gouvernement et au cabinet du président de la République pour s’insurger contre cette même situation.