Actus
Marché de l'art

Berthe Morisot en vedette à Drouot

ALEXANDRE CROCHET

La société Beaussant Lefèvre propose à Drouot aujourd’hui, 20 juin, plusieurs œuvres inédites sur le marché de l’art. Provenant directement des familles des artistes ou acquises auprès d’eux, elles ont été conservées jusqu’à nos jours sans passer aux enchères. Cette vente présentera ainsi deux huiles sur toile de Berthe Morisot provenant de la collection de Julie Manet, sa fille unique qu’elle eut avec son époux, Eugène Manet, frère de l’artiste Édouard Manet.

Berthe Morisot, Le petit saint Jean, 1890, huile sur toile, 55 x 43 cm. Estimé 150 000-200 000 euros. Beaussant Lefèvre, le 20 juin. Beaussant Lefèvre/Drouot

Jeune fille endormie, de 1892 (est. 280 000-320 000 euros), et Le petit saint Jean, de 1890 (est. 150 000-200 000 euros), datent de la dernière période créatrice de l’artiste impressionniste. Elles furent léguées à Julie Manet, qui épousa en 1900 l’artiste et collectionneur Ernest Rouart. Par ailleurs, la vente comprend un Éléphant de l’Inde au repos, de Rembrandt Bugatti (1909), qui avait été acquis dès 1911 par le comte Gérard de Ganay et a depuis été conservé par sa descendance. Ce bronze, le premier des onze exemplaires fondus par Adrien Aurélien Hébrard, est évalué de 300 000 à 400 000 euros.

http://www.beaussant-lefevre.com/

Appeared in The Art Newspaper Digital, The Art Newspaper