Actus
Musées et Institutions

Barcelone refuse son musée de l’Ermitage

La Mairie de Barcelone a dit non à la proposition de construction d’une antenne du musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg sur la nouvelle entrée du port de la ville.

Proposition de l’architecte Toyo Ito pour l’antenne de l’Ermitage à Barcelone. Courtesy du musée de l’Ermitage

La Mairie de Barcelone a dit non à la proposition de construction d’une antenne du musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg sur la nouvelle entrée du port de la ville. Publiés le 27 janvier, quatre rapports municipaux considèrent que le projet de l’Ermitage n’est pas viable d’un point de vue urbain, de mobilité, économique et culturel. Ils concluent que la zone est déjà « suffisamment soumise à la pression touristique ». L’Ermitage et le gouvernement catalan avaient signé en 2012 une première lettre d’intention, qui fixait une date d’ouverture pour 2015. En janvier 2019, l’organisme créé par l’Ermitage pour piloter le projet, la Fondation Hermitage-Barcelona, avait présenté des plans de l’architecte japonais Toyo Ito. « Il y a quelques années, l’Ermitage a été invité à créer un centre satellite à Barcelone, similaire à l’Ermitage Amsterdam, l’Ermitage Kazan et l’Ermitage Italie. Des accords ont été signés avec le gouvernement de la Catalogne et la Ville de Barcelone, nous a confié Mikhaïl Piotrovski, directeur du musée russe. L’Ermitage n’a eu aucun autre contact avec les autorités de Barcelone et n’en a aucun à ce jour. Le musée est prêt à montrer ses collections et à partager son expérience à travers le monde, mais ne force personne et à l’habitude d’être traité poliment ». La Mairie de Madrid serait en pourparlers avec l’Ermitage pour récupérer le projet.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 437