Actus
Expositions

Anne Imhof en son dédale

Née en 1978 à Giessen, en Allemagne, Anne Imhof avait marqué la 57e Biennale de Venise avec son Faust, œuvre totale récompensée par le Lion d’or en 2017.

Vue de l’exposition « Anne Imhof. Natures mortes » avec l’œuvre An Der Isar II de Wolfgang Tillmans (2008, tirage C-Print contrecollé sur Dibond, cadre de l’artiste), Palais de Tokyo, Paris, 2021. Courtesy Anne Imhof et Wolfgang Tillmans, Galerie Buchholz et Sprüth Magers. Photo Andrea Rossetti

Invitée cette année pour une carte blanche au Palais de Tokyo, la plasticienne transforme les espaces du centre d’art en un labyrinthe d’images et de sons qui montre toute l’étendue de sa pratique protéiforme. Grande composition polyphonique, cette première exposition d’envergure de l’artiste en France mêle ses œuvres à celles d’une trentaine de créateurs modernes et contemporains, de Francis Picabia à Trisha Donnelly en passant par Joan Mitchell, Cy Twombly, Sigmar Polke, Mohamed Bourouissa, Cyprien Gaillard, David Hammons, Mike Kelley, Jutta Koether, Gordon Matta-Clark, Paul B. Preciado, Wolfgang Tillmans ou Eliza Douglas.

« Anne Imhof. Natures mortes », 22 mai-24 octobre 2021, Palais de Tokyo, 13, avenue du Président-Wilson, 75016 Paris.