Actus
Patrimoine

ALIPH lance un fonds d’urgence pour le patrimoine culturel

La Fondation ALIPH lance un fonds d’urgence pour renforcer la protection du patrimoine culturel en zones de conflit et de post-conflit.

Lancement du projet de réhabilitation de stupa à Shewaki, en Afghanistan, le 15 mars 2020. © Organisation de consultation sur le patrimoine culturel afghan - ACHCO

La Fondation ALIPH a annoncé hier le lancement d’un fonds d’urgence pour renforcer la protection du patrimoine culturel des zones de conflit et de post-conflit. Outre la fermeture des institutions culturelles du monde entier, la pandémie de Covid-19 a également entraîné l’arrêt des chantiers de restauration du patrimoine. Ces initiatives sont primordiales pour certains pays, garantissant une source de revenus et d’emploi aux communautés locales.

La fondation déplore notamment la suspension des travaux de restauration du stupa bouddhiste de Shewaki, en Afghanistan, qui venaient à peine de commencer, ainsi que celle du tombeau des Askia à Gao, au Mali, subissant le même sort. Pour pallier ces arrêts, l’institution a d’ores et déjà alloué une première enveloppe d’un million de dollars pour aider les opérateurs locaux. Afin d’accompagner ces derniers dans la transition numérique, elle annonce également qu’elle financera du matériel informatique et des programmes de formation en ligne.