Actus
Elles font l'abstraction

Alice Essington Nelson

En 1895, Alice Essington Nelson (1846-1921), une artiste anglaise méconnue adepte de spiritualisme, trouve dans l’art abstrait un moyen d’exprimer sa croyance dans le spirituel.

Alice Essington Nelson, Shewing the Influence of Osiris, 1895, aquarelle sur papier. Courtesy The College of Psychic Studies, Londres.

En 1895, Alice Essington Nelson (1846-1921), une artiste anglaise méconnue adepte de spiritualisme, trouve dans l’art abstrait un moyen d’exprimer sa croyance dans le spirituel. L’unique œuvre d’Essington Nelson à avoir survécu est une énigme. Elle rompt avec les paysages traditionnels qu’elle expose à la Society of Lady Artists, de femmes formées aux beaux-arts. En 1889, elle devient membre de la Society of Psychical Research, puis de la London Spiritualist Alliance. Le titre Shewing the Influence of Osiris pourrait désigner le dieu égyptien Osiris comme la force qui l’inspire. Essington Nelson décrit sa technique comme automatique, suggérant par-là que ce sont ses aptitudes spirites ou parapsychiques qui orientent son processus créatif.