Actus
Musées et Institutions

103 dessins perdus d'Hokusai entrent au British Museum

Datées de 1829 et jamais publiées, 103 esquisses du maître japonais rejoignent les collections du British Museum.

Hokusai, Devadatta (Daibadatta), apparition des mauvais esprits avec des arts surnaturels, 1829. Courtesy du British Museum

Disparus en 1948 à Paris, 103 dessins de Katsushika Hokusai étaient réapparus en 2019 lors d’une vente aux enchères orchestrée par Piasa. Ils rejoignent les collections du British Museum qui les a acquis directement auprès du dernier acheteur. Ces esquisses en noir et blanc datent de 1829. Le maître japonais avait alors 70 ans. Elles devaient servir d’illustration à un livre qui n’a jamais été publié. L’ensemble appartenait à Henri Vever, célèbre joaillier décédé en 1943.

Les dessins figurent des représentations de personnages religieux, mythologiques, historiques et littéraires, des animaux, oiseaux et fleurs et autres phénomènes naturels ainsi que des paysages. Ces esquisses n’ont jamais été publiées pour des raisons un peu floues. Le musée considère que cet ensemble « démontre qu’Hokusai entrait dans un nouvel élan de créativité qui allait bientôt donner naissance à sa célèbre série imprimée Trente-six vues du Mont Fuji (vers 1831-33) ». Une exposition est prévue prochainement. D’ici-là, les œuvres sont visibles dans le catalogue en ligne des collections du British Museum.

www.britishmuseum.org

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 548