Interviews
Musées et Institutions

Romane Sarfati : « Tous les projets sur lesquels nous travaillons auront une résonance particulière à la sortie de crise »

The Art Newspaper Daily donne la parole aux dirigeants des grandes institutions artistiques. Romane Sarfati est directrice générale de la Cité de la céramique - Sèvres & Limoges.

Comment vivez-vous personnellement ce confinement ?

Nous vivons une expérience intense et inédite dans le monde. Au-delà de la crise qui nous secoue et nous affectera durablement aux plans sanitaire et économique, c’est une période privilégiée pour interroger nos modes de vie, activer des transformations inéluctables, revoir nos priorités et nos rythmes. C’est pour moi, comme pour nous tous, une incroyable expérience professionnelle, familiale et personnelle. Avec la nécessité dans un même espace et pendant un temps long de tout concilier : maintenir la vision et le lien avec les équipes, préparer la reprise, assurer le quotidien chez moi, faire l’école et le collège à la maison, trouver des moments de respiration et d’inspiration… J’ai la chance d’avoir une famille et une équipe formidables !

Romane Sarfati. Photo : Gérard Jonca / Sèvres - Manufacture et Musée nationaux

Comment la Cité de la céramique - Sèvres & Limoges s’est-elle organisée ?

Nos deux musées sont fermés au public et la production dans les ateliers de la Manufacture de Sèvres est totalement interrompue, pour la première fois de son histoire. Nous avons très vite mis en place un plan de continuité d’activité et assurons ainsi un service minimum sur site et en télétravail. Nous assurons la continuité d’une partie de la formation des apprentis de l’École de Sèvres avec des cours de dessin, d’histoire de l’art et de technologie à distance. Il est évident que cela ne remplace pas leur apprentissage dans les ateliers. Dès que nous sortirons du confinement, notre priorité absolue sera de relancer la formation des apprentis en lien avec leurs maîtres d’apprentissage et d’assurer le recrutement de la nouvelle promotion d’apprentis qui nous rejoindra en septembre.

Vue du compte Instagram de Sèvres - Manufacture et Musée nationaux. © Sèvres - Manufacture et Musée nationaux

Nous avons mis en place une lettre d’information interne hebdomadaire pour témoigner de la vie de l’institution auprès de tous les membres de l’équipe qui ne sont pas en mesure de travailler. Ce lien permanent est indispensable pour une institution dont « l’esprit maison » est si fort. La crise entraîne pour notre établissement des pertes conséquentes de recettes de billetterie, de mécénat et de ventes, car nous vendons les œuvres produites par la Manufacture. De ce point de vue, nous subissons de plein fouet le report et l’annulation des foires auxquelles nous avions prévu de participer, et la crise du marché de l’art, même si nous ne sommes pas aussi fragiles que les galeries d’art pour lesquelles les conséquences sont dramatiques. Depuis les dernières annonces du président de la République, nous avons commencé à travailler sur notre plan de reprise. La difficulté principale consiste à anticiper la remise en route progressive des 27 ateliers de la Manufacture, en assurant les conditions sanitaires préalables indispensables et en tenant compte de tous les critères spécifiques à chacun des ateliers et des artisans. Nous nous devons d’être exemplaires.

Quels projets prévoyez-vous pour l’après crise sanitaire ?

Les musées ne rouvriront qu’à compter de la mi-juillet, voire plus tardivement. Nous travaillons donc prioritairement sur les événements de l’automne 2020 et de l’année 2021. Reprendre la production à la Manufacture sera un véritable défi et nous ferons tout pour avoir de belles propositions à la FIAC et au PAD Paris (reporté en octobre) auxquels nous participerons. Tous les autres projets sur lesquels nous travaillons auront une résonance particulière à la sortie de la crise. Ils célébreront la convivialité, le partage, la transmission et le plaisir d’offrir. Je pense en particulier à l’exposition « À Table ! Le repas, tout un art », qui ouvrira au public le 18 novembre 2020 (jusqu’au 17 mai 2021) et plongera nos visiteurs dans l’histoire de la gastronomie française et de l’art de la table de l’Antiquité à nos jours. Elle célébrera les dix ans de l’inscription au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco du « Repas gastronomique des Français » et fêtera les 280 ans de la Manufacture de Sèvres. Autour de cette très belle exposition, nous prévoyons une programmation culturelle particulièrement riche avec des ateliers de dégustation, des rencontres avec des cuisiniers, chefs, designers, artisans, paysans, historiens et scientifiques.

Affiche de l’exposition «À Table ! Le repas, tout un art ». Illustration : Nicolas Buffe / Sèvres - Manufacture et Musée nationaux D.R.

Nous préparons également un événement capital pour assurer la transmission des savoir-faire des artisans d’art : la cuisson de nouvelles créations dans le grand four à bois de la Manufacture. Nous lancerons bientôt un appel à candidature auprès d’artistes et nous recherchons des mécènes pour nous accompagner pour la restauration préalable de ce monument historique du XIXe siècle. En 2016, lors de la dernière cuisson dans ce four, nous avons vécu des moments magiques autour du feu, avec l’équipe, les artistes et nos invités. Des moments de communion intense qui marquent pour la vie. Nous renouvellerons cette expérience à l’automne 2021. En attendant l’année prochaine, tous les épisodes de cette véritable aventure humaine sont disponibles sur notre chaîne YouTube.

L’EXPOSITION « À TABLE ! LE REPAS, TOUT UN ART » PLONGERA NOS VISITEURS DANS L’HISTOIRE DE LA GASTRONOMIE FRANÇAISE ET DE L’ART DE LA TABLE

Quels dispositifs avez-vous ou allez-vous mettre en place pour rester en contact avec le public ?

Nous nous inscrivons dans l’initiative du Ministère de la culture #culturecheznous. Afin de rester en contact avec nos publics et pour aller à la rencontre de nouveaux amateurs, nous proposons une programmation riche et dynamique de contenus numériques sur les réseaux sociaux et Internet. Elle révèle toutes les facettes des trésors vivants de Sèvres. Sur Internet, on s’immerge dans les savoir-faire de la Manufacture, les créations réalisées avec les artistes invités et les collections du musée, dont les arts graphiques, qui font l’objet d’une exposition virtuelle en attendant de pouvoir les découvrir dans les salles à la réouverture du musée. Nous offrons par ailleurs une programmation hebdomadaire sur nos réseaux sociaux avec des rendez-vous quotidiens. Tous les jours, sur Facebook et Instagram, les abonnés sont invités à tester leurs connaissances sur l’institution et sur la céramique à travers des quiz et des énigmes. Chaque jour devient également un rendez-vous incontournable avec un thème spécifique et la découverte d’un nouveau trésor : #LundiSavoirFaire, #MardiSecret, #MercrediCreation et #MercrediRecreation, #ObjetDeLaSemaine le jeudi, #VendrediLecture, #sevreschezsoi le vendredi également. Et enfin, tous les week-ends #280Ans, pour fêter les 280 ans de l’institution, un épisode de l’histoire de la Manufacture de Sèvres, de 1740 à nos jours, est raconté aux abonnés.

SUR INTERNET, ON S’IMMERGE DANS LES SAVOIR-FAIRE DE LA MANUFACTURE, LES CRÉATIONS RÉALISÉES AVEC LES ARTISTES INVITÉS ET LES COLLECTIONS DU MUSÉE

Sèvres trouve plus que jamais sa raison d’être aujourd’hui en célébrant l’amour de la matière, le respect du geste et du temps nécessaire à l’émergence de la beauté. J’espère que cette programmation virtuelle suscitera le désir de vivre toute la palette des expériences de Sèvres que nous préparons pour la rentrée !