Interviews
Marché de l'art

La Fiac 2021 vue par les galeristes - Emmanuel Perrotin

« Nous sommes particulièrement heureux avec nos équipes de revenir à la FIAC après deux ans d’absence »

Emmanuel Perrotin sur le stand de la galerie à la FIAC devant The Albatros (2021) d’Hernan Bas, vendu entre 150 000 et 200 000 dollars. Courtesy galerie Perrotin.

« Nous sommes particulièrement heureux avec nos équipes de revenir à la FIAC après deux ans d’absence. Le public est au rendez-vous ainsi que les collectionneurs, venus en nombre sur notre stand dès les premières minutes de la foire. Dès mercredi matin, à l’ouverture, nous avons cédé plusieurs œuvres de Hernan Bas, Chen Ke, Jens Fänge, Jean-Michel Othoniel ou encore Yves Laloy. La présentation d’Yves Laloy suscite en effet un grand intérêt, nous avons beaucoup de demande pour cet artiste que nous allons exposer en janvier2022 à la galerie de Paris. Nous sommes très heureux car ces œuvres rejoignent de très belles collections. D’autres œuvres ont été vendues le jour de l’inauguration. En résumé, cette très bonne première journée a auguré d’une bonne foire, dynamique, à l’image de la place parisienne ! »