Interviews
Biennale de Venise

Francis Alÿs : « L’espace public joue un rôle essentiel pour les enfants »

L'artiste nous a présenté son projet « The Nature of The Game » pour le pavillon belge de la 59e Biennale de Venise. Une série de nouvelles vidéos filmées depuis 2017, accompagnées de petits tableaux peints entre 1994 et 2021. De Kaboul à Shanghai en passant par le Mexique, Francis Alÿs pose un regard poétique sur des sujets sociaux et politiques.

Francis Alÿs devant le pavillon belge aux Giardini. Photo : Philippe Régnier

Francis Alÿs : « Le propos est simplement de rappeler au monde adulte les enfants qu’ils ont été ; de ramener une part de jeux, de rêves et de joie après les deux années de confinement et les événements plus récents en Ukraine. Et rappeler l’importance de l’espace public après avoir été enfermés ou en tout cas en déplacement plus limité. L’espace public joue un rôle essentiel pour les enfants dans le processus de croissance et d’assimilation de la société adulte. C’est une expérience en voie de disparition, que j’essaye de documenter en rappelant combien il importe de permettre simplement aux enfants de continuer à jouir des espaces publics. Le dispositif du pavillon présente des films mais aussi de petits tableaux. N’ayant jamais vraiment travaillé l’enfance comme thème pictural, j’ai recherché dans ma collection des peintures plus personnelles, qui sont comme des cartes postales faites au cours de voyages depuis le milieu des années 1990. Cette sélection aléatoire a produit une dizaine de tableaux dont le point commun est la présence d’enfants. C’est une introduction « soft » aux vidéos, une antichambre si vous voulez. Dans mon travail, la correspondance a toujours bien fonctionné entre la vidéo et la peinture au niveau de la mécanique même du processus créatif. Je crois que c’est bien de la ramener dans le système d’exposition, en tout cas de garder cette correspondance entre le geste et la parole. Mais c’est une exposition qui se veut très ouverte en termes de lecture possible et qui fait partie d’une recherche plus ample. Les treize ou quatorze jeux qui sont présentés ici font partie d’un projet beaucoup plus ambitieux : petit à petit construire un registre des jeux d’enfants – un peu comme l’avait fait Pieter Brueghel l’Ancien avec sa peinture Les Jeux d’enfants (1560). C’est une référence inévitable qui a compté dans ma décision de présenter ce projet dans le cadre du pavillon belge à la Biennale de Venise. En tant qu’artiste, nous avons un rôle de témoin direct de notre époque, qui capte sur le vif les événements et laisse des documents que d’autres un jour interpréteront ou utiliseront pour une analyse plus distanciée. »

59e Exposition internationale d’art de la Biennale de Venise, intitulée « Le lait des rêves », du 23 avril au 27 novembre 2022, Giardini et Arsenale, Venise.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, #913