Luc Castel

Reportages
Mode

Un musée consacré à Yves Saint Laurent est inauguré à Paris

par

L'ouverture d'un autre musée dédié au créateur de mode est également prévue dans le courant du mois d'octobre, à Marrakech.

« L'audace dans mon travail, je la dois à ce pays », disait Yves Saint Laurent du Maroc, qu'il a visité pour la première fois en 1966. Deux musées consacrés au couturier français ouvrent au mois d'octobre. Le premier est à Paris, ville qui a accueilli son empire de mode, et le second à Marrakech, sa ville d'adoption. Les deux musées sont l'aboutissement d'années de travail de la fondation établie par Yves Saint Laurent et son associé et compagnon, Pierre Bergé, qui est décédé le 8 septembre dernier.

Situé sur l'avenue Marceau, dans l'hôtel particulier où le couturier a tenu sa maison de mode pendant presque trente ans, le musée Yves Saint Laurent Paris a ouvert ses portes le 3 octobre dernier. A Marrakech, l'ouverture d'un autre centre culturel dédié au créateur, sis rue Yves Saint Laurent, est prévue pour le 19 octobre. Si les deux musées ont un lien de parenté, leur fonctionnement ne sera pas pour autant le même. Les deux tiennent toutefois à préserver la réputation du couturier et à montrer l'ensemble de sa production. Une collection de 5000 vêtements de haute couture et de 15000 accessoires issus des archives de la fondation tournera dans les deux institutions.

Luc Castel

Le cabinet d'architectes parisien Studio KO, qui a des bureaux à Marrakech depuis 2001, a construit un édifice de 4000m2 en granit rose, cuivre et briques pour accueillir l'institution marocaine. La sobriété de la façade, en harmonie avec les couleurs traditionnelles de la ville, marque un contraste par rapport à son intérieur coloré, dont les fenêtres arborent la gamme de couleurs de la marque, et dont la librairie a été modelée d'après la forme du flacon de parfum « Opium ».

La salle d'expositions présentera cinquante mannequins portant des habits de la marque. En parallèle seront montrés des films, des esquisses et d'autres images témoignant de l'influence de l'Afrique du Nord sur le créateur de mode, qui est né et a grandi en Algérie. Le musée inclut aussi une galerie dédiée à des expositions temporaires, un centre de recherche, un auditorium de 150 places, un atelier de conservation et une cafétéria.

Le directeur, Björn Dahlström, était auparavant à la tête du musée de Culture Berber installé près du jardin Majorelle, villa et jardin botanique où Yves Saint Laurent et Pierre Bergé prenaient plaisir à se détendre et où les cendres du créateur furent dispersées après sa mort en 2008. Celui-ci espère qu'au moins un tiers des 800 000 visiteurs de la villa se rendront au nouveau musée. Les habitants du quartier bénéficieront d'une réduction de 40% sur le ticket à 100 dirhams.

« Nous voulons faire appel à un nouveau public au Maroc, non seulement pour Yves Saint Laurent mais pour la création contemporaine », dit Dahlström. Le programme du musée Yves Saint Laurent Marrakech pour 2018 est prometteur. Il annonce une exposition de la créatrice de mode marocaine Noureddine Amir, une de la poétesse et peintre libanaise Etel Adnan, une de sa compagne, la sculptrice Simone Fattal, et encore une autre du metteur en scène Robert Wilson. L'exposition inaugurale au musée Yves Saint Laurent Paris sera consacrée à Jacques Majorelle, peintre du XXe siècle.

Toutefois, si le musée de Marrakech se concentre davantage sur l'influence qu'a exercée la culture marocaine sur la production du créateur, l'espace à Paris s'intéressera plutôt à Yves Saint Laurent dans le contexte plus large de la haute couture. La pièce maîtresse du musée est une restitution de l'atelier du couturier, remplie d'échantillons et d'effets personnels. Un musée existait auparavant dans la fondation, mais celui-ci a fermé ses portes en avril pour permettre une rénovation des lieux estimée à plus de 4m€.

Luc Castel

Pierre Bergé a récolté les fonds pour permettre la construction des deux musées en vendant la majeure partie de sa collection d'art, qu'il avait rassemblée avec Yves Saint Laurent (la vente, qui a eu lieu en 2009, a récolté presque 375m€ pour la fondation et la recherche sur le SIDA) et sa collection personnelle de livres rares. « Je dois penser au futur de la fondation », avait-il expliqué à The Art Newspaper en 2015. Suite au décès de Pierre Bergé le mois dernier, la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent devra se prononcer sur la destinée de la villa Oasis, domicile du couple près du jardin Majorelle.

Paris | Marrakech: les deux musées en chiffres

Paris

Espace d'exposition : 450 m2

Objets exposés: 50 tenues, 100 accessoires et 60 dessins

Quantité approximative de visiteurs :100,000

Coût: 4m€

Marrakech

Espace d'exposition:400 m2

Objets exposés :50 tenues tournent tous les six mois

Nombre approximatif de visiteurs : 270,000

Coût: 15m €

Appeared in The Art Newspaper Digital, 2017