© Giacomo Cosua

Reportages
Expositions

Notre sélection parmi les expositions dans les FRAC

In Pictures - Notre sélection parmi les expositions à voir dans les FRAC en février 2020.

À Toulouse, les Abattoirs proposent de découvrir le projet de Laure Prouvost présentée en 2019 au Pavillon français de la 58e Biennale de Venise. Celui-ci s’inscrit dans la continuité des recherches de l’artiste sur l’inconscient, la mémoire et les récits, en présentant une grande installation immersive et un film écrit à plusieurs mains. « Laure Prouvost. Deep See Blue Surrounding You/Vois Ce Bleu Profond Te Fondre », jusqu’au 31 mai, Les Abattoirs-Musée et FRAC Occitanie, 31300 Toulouse.

Vue de l’exposition « Laure Prouvost, Deep See Blue Surrounding You/Vois Ce Bleu Profond Te Fondre », Pavillon français à la 58e Biennale d’art de Venise, 2019. © Giacomo Cosua

En Auvergne, une grande exposition d’Agnès Geoffray plonge le spectateur dans un univers fictif étrange qu’elle a tissé à partir de photographies, de sculptures et de films, puisant dans des récits enfantins, des faits divers mais aussi des événements historiques majeurs.« Agnès Geoffray », jusqu’au 3 mai, FRAC Auvergne, 63000 Clermont-Ferrand.

Vue de l’exposition, « Agnès Geoffray », 2020. Courtesy Agnès Geoffray, Galerie Maubert. © Ludovic Combe

Le FRAC Normandie-Rouen a invité l’artiste portugais Diogo Pimentão à investir ses locaux pour sa première grande exposition monographique en France, qui embrasse sa production de ces quinze dernières années. L’accrochage consiste en une sélection de quarante sculptures de grandes dimensions, semblables à des tôles déformées. « Diogo Pimentão. Dessiner à rebours », jusqu’au 1er avril, FRAC Normandie-Rouen, 76300 Sotteville-lès-Rouen.

Vue de l’exposition « Diogo Pimentão. Dessiner à rebours », 2020. © Marc Domage, 2020

Le site du Plateau-FRAC Île-de-France expose, pour la première fois en France, l’artiste américain Ben Russell. Celui retrace le pèlerinage d’un voyageur finlandais en quête d’un sommet utopique flottant sur l’océan, inspirée du roman inachevé Le Mont Analogue (paru en 1952) de René Daumal. « Ben Russell. La montagne Invisible », jusqu’au 5 avril, FRAC Île-de-France, Le Plateau, 75019 Paris.

Ben Russell, image du tournage de The Invisible Mountain, 2019. ©Jakov Munizaba

À Limoges, le FRAC-Artothèque se déploie « hors les murs » à La Souterraine. Les vitrines des commerces de la ville accueillent des œuvres d’une dizaine d’artistes issues de ses collections, appartenant aux fonds du FRAC Limousin, à l’occasion de l’inauguration de la Micro-Folie installée à la chapelle des Sœurs-du-Sauveur, dernière étape du parcours. « De la main à la tête, l’art en vitrine, La Souterraine », jusqu’au 8 mars, 23300 La Souterraine.

Kristina Depaulis, Expérience de vol 1, maquette, 2007, tissus, bois, fil, carton, mannequin en bois, 30 x 30 cm. Photo : Antoine Gatet. © Collection FRAC Limousin

En Lorraine, le 49 Nord 6 Est dévoilera à partir de vendredi une grande exposition collective réunissant une dizaine d’artistes en hommage à Christina Ramberg, figure de proue des Chicago Imagists, autour d’une sélection de peintures de cette dernière, pour certaines jamais exposés auparavant en France. « The Making of Husbands : Christina Ramberg en dialogue », du 14 février au 10 mai, FRAC Lorraine, 57000 Metz.

Christina Ramberg, Glimpsed, 1975. © The Estate of Christina Ramberg. Courtesy Elmhurst College Art Collection