© The Danish Museum of National History

Reportages
Expositions

Notre sélection parmi les expositions à Washington.

In Pictures - Notre sélection parmi les expositions à voir à Washington (D.C.) en ce début d'année 2020.

La Phillips Collection met les Nabis – de Gauguin à Bonnard – à l’honneur à travers 70 tableaux, dessins, estampes mais aussi des céramiques et des tapisseries provenant de la collection de Vicky et Roger Sant, qui ont fait une promesse de don de leurs trésors à l’institution américaine. « Bonnard to Vuillard : the intimate poetry of everyday life. The Nabi Collection of Vicki and Roger Sant », jusqu’au 26 janvier, Phillips Collection, Washington, États-Unis.

Pierre Bonnard, Le marabout et les quatre grenouilles, 1889, détrempe sur toile, 150 cm x 100 cm. © The Phillips Collection

La National Gallery of Art de Washington expose une sélection de 64 tableaux de sa collection, allant de la Renaissance au XXIe siècle, unis par une même technique, celle du pastel, explorant toutes les nuances de représentation sensible et délicate de la réalité que celle-ci peut offrir. « The Touch of Color : Pastels at the National Gallery of Art », jusqu’au 26 janvier, The National Gallery of Arts, Washington, États-Unis.

William Merritt Chase, Study of Flesh Color and Gold, 1888, pastel sur papier, 45,7 cm x 33 cm. © National Gallery of Art, Washington, Gift of Raymond J. and Margaret Horowitz © National Gallery of Art, Washington, Gift of Raymond J. and Margaret Horowitz

La National Portrait Gallery propose une exposition qui fait dialoguer les portraits monumentaux du Danois Michael Ancher, figure majeure de la scène artistique de son pays autour de 1900, consacrés à ses collègues de la bohème de Copenhague, avec des œuvres d’artistes du XXe siècle dont Francis Picabia, Willem de Kooning et Jackson Pollock. « Portraits of the World : Denmark », jusqu’au 12 octobre, The National Portrait Gallery, Washington, États-Unis.

Michael Ancher, Kunstdommere, 1906, huile sur toile, 156,2 cm x 222,9 cm. © The Danish Museum of National History

Au National Museum of Women in the Art, une grande exposition de photographies aborde la façon dont douze artistes, dont Kirsten Justesen, Ana Mendieta, Laurie Simmons, Xaviera Simmons et Janaina Tschäpe, ont employé le corps féminin comme moyen d’expression au sein du paysage. « Live dangerously », jusqu’au 20 janvier, National Museum of Women in the Art, Washington, États-Unis.

Janaina Tschäpe et Frick Park, série 100 Little Deaths, 2000, impression en couleur chromogène, 78,74 cm x 119,40 cm. ©Janaina Tschäpe. Image courtesy of Janaina Tschäpe studio

Le Hirshhorn Museum accueille une grande exposition de l’artiste abstraite Pat Steir, centrée sur sa nouvelle série Color wheel, un accrochage monumental d’une trentaine d’œuvres de grand format. « Pat Steir. Color wheel », jusqu’au 7 septembre, Hirshhorn Museum, Washington, États-Unis.

Vue de l’exposition « Pat Steir. Color wheel » 2019. Photo : Lee Stalsworth. © Pat Steir and Lévy Gorvy

Le Hillwood Museum présente une série de sept sculptures de l’artiste néerlandais Bouke de Vries, créées à partir de milliers de fragments de porcelaine blanche, qui transforment la salle à manger du musée en une scène de bataille, inspirée des centres de table du XVIIe et du XVIIIe siècles. « Bouke de Vries. War and Pieces », jusqu’au 5 avril, Hillwood Museum, Washington, États-Unis.

Vue de l’exposition « Bouke de Vries. War and Pieces », 2019. © Hillwood Estate Museum and Gardens