© Collection privée, Casablanca

Reportages
Expositions

Notre sélection parmi les expositions à Marrakech.

In Pictures - Notre sélection parmi les expositions à voir à Marrakech.

Dada, vaste espace d’exposition situé sur la Place Jemaa el Fna, accueille une exposition réunissant les œuvres de Gaëlle Choisne, Neïla Czermak Ichti, Rayane Mcirdi, Sara Sadik et Mohamed Bourouissa autour de la représentation des identités contemporaines. « Hamdoulah ça va ! », jusqu’au 1er mars, Dada Marrakech, Marrakech, Maroc.

Vue de l’exposition « Hamdoulah ça va ! », 2020. © Nicolas Brasseur / Say Who

Le musée Yves Saint Laurent – Marrakech présente la première rétrospective consacrée au travail de Jacques Azéma. Une quarantaine de dessins et peintures, couvrant quatre décennies, expriment sa vision de la ville ocre. « Jacques Azéma. Une aventure poétique », jusqu’au 24 mars, musée Yves Saint Laurent, Marrakech, Maroc.

Jacques Azéma, Garçon à l’orange, 1960, Gouache sur carton. © Collection privée, Casablanca

Au 18, Derb el Ferrane, huit artistes et collectifs, dont Mohamed Arejdal, le FA/Festival international d’art indigène ou M’Barek Bouhchichi, donnent à voir des pratiques à la jonction des savoir-faire traditionnels et de l’art contemporain, entre réappropriation de l’héritage culturel marocain et problématiques formelles actuelles. « À l’épreuve du tamis », jusqu’au 30 avril, Le 18, Derb el Ferrane, Marrakech, Maroc.

FA/Festival international d’art indigène, Khmiss Anjra, Tétouan, 2018. © Festival international d’art indigène

Le Comptoir des Mines présente une nouvelle série de Fatiha Zemmouri, des œuvres caractérisées par une importante dimension politique, dénonçant la colonisation et les disparités dans la distribution des richesses. « Fatiha Zemmouri. Intra-muros », jusqu’au 7 mai, Comptoir des Mines, Marrakech, Maroc.

Fatiha Zemmouri, Landscape I, 2020, technique mixte, 200 x 250 cm. © Fatiha Zemmouri

Dans un dialogue singulier, la Galerie 127, qui participe en parallèle à la foire 1-54 à la Mamounia, expose une série récente d’œuvres co-réalisées par la photographe Sara Imloul et le sculpteur Nicolas Lefebvre, fascinés l’une et l’autre par les objets anciens, les formes et les matières. « À Quatre Mains », jusqu’au 28 mars, Galerie 127, Marrakech, Maroc.

Sara Imloul & Nicolas Lefebvre, L’éléphant, 2020. © Sara Imloul en duo avec Nicolas Lefebvre

Au MACAAL, à partir du 25 février, une douzaine d’artistes de la scène internationale, parmi lesquels Yoko Ono, Kapwani Kiwanga et Amina Benbouchta, proposeront leur regard sur des sujets aussi variés que la question écologique, la colonisation, l’identité ou encore les inégalités économiques. « Have you seen a horizon lately ? », du 25 février au 19 juillet, The Museum of African Contemporary Art Al Maaden (MACAAL), Marrakech, Maroc.

Amina Benbouchta, Éternel retour du désir amoureux, 2019, bois, néons, et son, dimensions variables. © Amina Benbouchta