Pline/Wikicommons

Reportages
FIAC

Les œuvres à ne pas manquer sur le parcours de la « Fiac Hors les murs  »

par

Chaque année depuis 2006, la Fiac sort du Grand Palais et s’expose au grand air parmi les marronniers du jardin des Tuileries. Pour la 11e édition de ce « Hors les murs », les œuvres de vingt-sept artistes essaiment le parc parisien, tandis que la place Vendôme et le musée national Eugène Delacroix accueillent respectivement les créations d’Oscar Tuazon et de Katinka Bock.

Poussant les portes du Grand Palais, la Fiac « Hors les murs » expose jusqu’au 22 octobre de nombreuses œuvres aux abords du musée du Louvre. Parmi elles, une sculpture monumentale en bronze du Suédois Erik Dietman, un immense dé-champignon réalisé par Gilles Barbier, ou encore les Lentilles flottantes de Marta Pan. Devenu une galerie d’art à ciel ouvert, le jardin des Tuileries propose aussi des expériences immersives avec la Maison démontable de Jean Prouvé, située sur l’esplanade des Feuillants qui longe la rue de Rivoli. Le prototype a été imaginé par l’architecte après la Seconde Guerre mondiale pour reloger rapidement les personnes dont l’habitation avait été détruite. Faite de bois et d’acier, la petite maison mesure 6 m sur 6. Les plus curieux peuvent s’y aventurer jusqu’à dimanche. À côté des œuvres, des étudiants de l’École du Louvre (partenaire de l’événement) expliquent aux passants la genèse, l’histoire et la signification de celles-ci.

La place Vendôme accueille, quant à elle, la Colonne d’eau de l’Américain Oscar Tuazon. L'oeuvre a été réalisée avec des matériaux récupérés, à savoir, des tuyaux thermoplastiques conçus originellement pour gérer les flux d’eau d’une ville et prévenir des inondations, dans lesquels l’artiste a introduit deux morceaux de troncs d’arbres trouvés au bois de Vincennes. Minimaliste et proche du Land Art, la Colonne d'eau fait entrevoir l’existence d’un monde aquatique souterrain caché par les pavés de la ville. Le musée national Eugène Delacroix, rattaché au musée du Louvre depuis 2004, participe également à cette 11e édition « Hors les murs » avec plusieurs sculptures de l’artiste allemande Katinka Bock. Native de Francfort, la sculptrice interroge la représentation de l’espace et le passage du temps dans ses œuvres.

Pour clore le parcours, les promeneurs peuvent enfin se rendre au sein du Petit Palais sur l’événement « On Site », où la Fiac s’exporte pour la deuxième année consécutive. Ouvert à tous et gratuit, le musée offre au spectateur la possibilité d’y admirer les œuvres d’Andres Serrano ou Barthélémy Toguo.

Appeared in The Art Newspaper Digital, 2017