Opinion
Foires et Salons

L’arrivée d’un nouveau Salon secoue le monde des beaux-arts parisien

Le Salon Fine Arts Paris comblera-t-il le vide laissé par le Salon Paris Tableau (disparu il y a deux ans) et La Biennale Paris (son rival) ?

par

Zerfvcxs / Creative Common

Fine Arts Paris, un nouveau salon de peinture, dessin et sculpture, s’apprête à ouvrir ses portes. L’événement se déroulera du 8 au 12 novembre prochain au Palais Brongniart. Il comblera ainsi le vide laissé par le Salon Paris Tableau, qui a tiré sa révérence il y a deux ans. Plus de trente galeries internationales y participeront, dont la galerie Didier Aaron (Paris) et la Galerie de Jonckheere (Genève).

Les officiels du Salon du Dessin, lancé en 1991, sont derrière cette nouvelle initiative. « Diversité et qualité sont les marques de fabrique de cette nouvelle foire, non seulement au niveau des médias, des périodes et des sujets présentés, mais aussi du budget, car d’importantes œuvres provenant de galeries renommées pourront être montrées à côté de “découvertes” de jeunes marchands d’art dont les prix seront plus bas », déclare un porte-parole de l’événement.

Au Palais Brongniart se tenait aussi le salon Paris Tableau, fondé en 2011 par un consortium, composé majoritairement de marchands d’art parisiens. Parmi eux figuraient la Galerie Éric Coatalem et la Galerie Canesso (qui participe à Fine Art Paris), qui soutiennent qu’aucune foire d’art ne s’adressait, à l’époque, au marché des grands maîtres.

En novembre 2015, Paris Tableau a fermé ses portes. Le salon s’est alors associé à la Biennale Paris, (anciennement connue sous le nom de Biennale des Antiquaires), qui se tient tous les mois de septembre au Grand Palais. En 2016, seize marchands d’art de Paris Tableau participaient à la Biennale de Paris.

Le Syndicat national des antiquaires (SNA) a fondé la Biennale en 1962. « La Biennale Paris est une foire internationale tenue dans une institution de prestige, le Grand Palais, et où sont présentées une diversité de spécialités : mobilier, arts décoratifs, art contemporain, art moderne, etc. Impossible de comparer deux événements [Fine Arts Paris et la Biennale Paris] aussi différents », explique le président du SNA, Mathias Ary Jan, à The Art Newspaper. Il nous signale aussi la nomination de l'émir du Qatar, Tamim Ben Hamad Al-Thani, au comité honoraire de la foire.

À New York, la Jill Newhouse Gallery, spécialisée dans les œuvres en support papier des XIXe et XXe siècles européens et américains, participe à Fine Arts Paris. « Je pense que cette foire est un redémarrage de Paris Tableau mais avec une vision élargie », affirme Jill Newhouse. « J’ai toujours beaucoup vendu à Paris et aux collections européennes. Alors, quand cette opportunité s’est présentée, j’ai sauté dessus sans hésiter ! »

Appeared in The Art Newspaper Digital