Opinion
Perspectives

L'heure du changement

Moins de deux mois après le début du déconfinement, une nouvelle page se tourne du point de vue politique.

Vue de l'Hôtel de Matignon depuis le jardin D.R.

Le second tour des élections municipales, qui s’est déroulé le 28 juin, a été marqué par une poussée des listes écologistes – souvent alliées à la gauche – qui ont emporté quelques villes parmi les plus importantes du pays, comme Lyon, Strasbourg, Bordeaux ou Marseille. Ces changements ne seront pas sans incidence sur la culture, dont les municipalités sont en France les principaux financeurs, à hauteur de 4,6 milliards d’euros, soit 60 % des dépenses totales. Si l’action d’Éric Piolle, maire écologiste sortant, et réélu, de Grenoble – unique grande ville « verte » lors de la précédente mandature –, a laissé les acteurs culturels sceptiques, les édiles élus le 28 juin ont défendu un programme « culture » assez disparate. Michèle Rubirola, la nouvelle maire de Marseille adoubée samedi, s’est engagée à « donner un nouvel élan aux musées municipaux [phocéens] en augmentant leurs fonds d’acquisition et la fréquence des expositions temporaires ». À Strasbourg, Jeanne Barseghian, désormais alliée avec l’ancienne ministre de la Culture Catherine Trautmann, a annoncé vouloir « promouvoir de nouvelles formes de création artistique par la mise à disposition de locaux ». Le maire Europe Écologie-Les Verts de Lyon, Grégory Doucet, quant à lui, compte aider un secteur lourdement frappé par la pandémie : « si nous sommes élus, dès notre arrivée en place, un fonds d’urgence de 4 millions d’euros [viendra] en aide aux structures [culturelles] qui ont perdu des recettes mais aussi vu leurs dépenses augmenter à cause de la crise sanitaire », avait-il déclaré le 26 juin à la radio Lyon 1ère. À Paris, si Anne Hidalgo a été réélue, c’est un ancien membre des Verts, Christophe Girard, qui a retrouvé son siège d’adjoint à la Maire de Paris en charge de la culture.

Au sommet de l’État, l’heure est aussi au changement. Vendredi, le Premier ministre Édouard Philippe a démissionné et a transmis le flambeau à Jean Castex. Ce dernier a décidé de vite constituer son équipe et le nouveau gouvernement devrait être annoncé par l’Élysée aujourd’hui. Donné partant, l’actuel ministre de la Culture sera-t-il reconduit ? Ce week-end, Franck Riester avait en tout cas décidé de se mettre… au vert.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 524