Opinion
Perspectives

2020 : une belle année en perspective

L'édito de la semaine du lundi 6 janvier 2020.

2019 a été marquée à Paris par un très riche programme d’expositions dont certaines se poursuivent encore en ce début d’année, comme l’exceptionnelle monographie « Léonard de Vinci » au musée du Louvre (jusqu’au 24 février).

Extrait du mensuel The Art Newspaper de janvier 2020. D.R.

2020 s’annonce, elle aussi, tout aussi alléchante pour les amateurs d’art dans notre pays, dans un champ s’étendant de l’Antiquité à l’art contemporain. Ainsi, le Grand Palais accueillera « Pompéi » (25 mars-8 juin), le musée du Louvre consacrera une grande exposition inédite au peintre germanique de la Renaissance Albrecht Altdorfer (23 avril-3 août), tandis que le Petit Palais offrira ses cimaises à la collection Prat (24 mars-12 juillet). Alors que le Festival Normandie Impressionniste proposera sa 4e édition cet été (4 avril-6 septembre) sur le thème « La couleur au jour le jour », le musée d’Orsay mettra à l’honneur James Tissot (24 mars-19 juillet). Dans le domaine de l’art moderne, le Centre Pompidou offrira une nouvelle exposition Matisse (13 mai-31 août), tandis que Victor Brauner sera présenté au musée d’art moderne de Paris (24 avril-16 août), Chirico au musée de l’Orangerie (1er avril-13 juillet) et que le musée d’art et d’histoire du judaïsme proposera « Chagall, Modigliani, Soutine… Paris pour école (1905-1940) » (2 avril-23 août). La Fondation Louis-Vuitton se penchera quant à elle à partir d’octobre sur la Collection Morozov après avoir exposé celle de Sergueï Chtchoukine en 2016-2017. Auparavant, le musée du bois de Boulogne aura accueilli Cindy Sherman (1er avril-31 août). Toujours du côté de l’art contemporain, Laure Prouvost prolongera son pavillon français de la Biennale de Venise 2019 aux Abattoirs de Toulouse (24 janvier-31 mai), Damien Hirst dévoilera ses nouvelles peintures à la Fondation Cartier (à partir du 15 juin) et William Kentridge interviendra au LaM à Villeneuve d’Ascq (5 février-5 juillet). Enfin, Christo et Jeanne-Claude seront accueillis au Centre Pompidou (18 mars-15 juin), avant d’empaqueter du 19 septembre au 4 octobre l’Arc du Triomphe. Une année triomphale donc, surtout si l’on y ajoute les ouvertures de la Pinault Collection à la Bourse de Commerce, de la Fab d’Agnès b., de l’hôtel de la Marine et la réouverture du musée Carnavalet !