Actus
Nominations

Claire Barbillon, première femme à prendre la tête de l’École du Louvre

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a nommé Claire Barbillon à la direction de l’École du Louvre. L'historienne de l'art et historiographe est la première femme à occuper cette fonction et succède à Philippe Durey, à ce poste depuis quinze ans.

par

C’est une grande première : depuis sa création en 1882, l’École du Louvre n’avait jamais eu de femme à sa tête. Avec la nomination, par l’arrêté ministériel en date du 1er décembre, de Claire Barbillon à ce poste, l’École vieille de 135 ans peut enfin se targuer d’avoir une directrice. L’historienne de l’art et historiographe de cinquante-sept ans prend la suite du conservateur du patrimoine Philippe Durey, à la direction de l’établissement depuis 2002.

Après l’obtention en 1982 d’un Capes de lettres classiques, Claire Barbillon débute sa carrière en tant qu’enseignante. Elle se réoriente rapidement et intègre, dès 1985, le musée d’Orsay en qualité de responsable des publics scolaires et enseignants puis des publications, productions audiovisuelles et multimédias. En 1998, la future directrice soutient une thèse de doctorat sur les Canons et théories de proportions du corps humain en France (1780-1895) à l’université Nanterre-Paris X et devient pensionnaire à l’Institut national d’histoire de l’art un an plus tard. Maître de conférences à l’université Bordeaux III de 2001 à 2003, l’historienne de l’art n’est pas complètement étrangère à l’École du Louvre : de 2003 à 2011 elle y occupe le poste de directrice des études. Elle soutient son habilitation à diriger des recherches en 2012, publiée sous le titre Le Relief au XIXe siècle, une esthétique de l’ambiguïté en 2014. La même année, elle est nommée professeure d’art contemporain à l’université de Poitiers. L’École du Louvre lui doit également la création d’une classe préparatoire aux concours de restaurateurs de l’Institut national du patrimoine. Auteure de nombreux ouvrages sur l’histoire de l’art et la sculpture au XIXe siècle, l’universitaire est membre des conseils scientifiques du musée Rodin et de l’Institut national d’histoire de l’art, ainsi que des jury aux épreuves écrites et orales d’histoire de l’art des Écoles normales supérieures Ulm et Lyon. Elle remplace, depuis lundi, Philippe Durey à la tête de l’École du Louvre. L’ancien directeur a terminé son cinquième mandat le 30 septembre dernier et rejoint, dans la foulée, le musée du Louvre où il est désormais chargé de mission auprès du président-directeur Jean-Luc Martinez.

Appeared in The Art Newspaper Digital